Processing – Time2

13 October 2007 at 10:23 am (Hybrid Workshop, Processing.org, School of Art)

This sketch was built for the hybrid workshop. It is the direct consequence of the reflection on loosing time and on the previous time sketch. Here, I’ve built a clock where we can’t read time. We can see the pointers movement but there are no references on their real position and value. Besides this, some pointers rotate in the “wrong” way: “normal” clocks’ pointers rotate to the right; here we find some left rotation movements.

This process exposes temporality and its paradox: time measure is done with relativity, in the sense of comparing two states. We measure time because we see the movements. But here the fact to see the movements doesn’t help us to measure time, we are not even able to say if we are looking to the seconds (and if the time base is really the second) or the minutes, hours, days, month, years…

The shape looks like a maze that amplifies the loosing time idea.

We have a clock that doesn’t stop to change in time, with no reference, with strange movements, where relativity exists but is useless.
For the next sketch I’ll improve the visual result and I’ll might add some time distortion functions (one second is not the second we know).

PS: Once again, this was only an experiment for the hybrid workshop.

Time-2

Time applet : click here
Source Code : click here

Built with Processing

Ce sketch a été construit pour l’atelier hybride. Il est une conséquence directe sur la réflexion sur comment perdre le temps et sur le sketch précédent time. J’ai construit ici une horloge où l’on ne peut pas lire l’heure. Nous pouvons voir les pointeurs en mouvement mais il n’y a pas de référence sur leur position réelles et leurs valeurs. De plus, certains des pointeurs tournent du « mauvais » côté : les aiguilles des horloges « normales » tournent vers la droite, ici nous trouvons quelques rotations vers la gauche.Cette procédure expose la temporalité et son paradoxe : la mesure du temps est faite à travers la relativité, dans le sens où l’on compare deux états. Nous mesurons le temps parce que l’on voit le mouvement. Mais ici le fait de voir le mouvement ne nous aide pas à mesurer le temps, nous ne sommes même pas capables de dire si l’on voit les secondes (et si la base de temps est réellement la seconde), ou les minutes, heures, jours, mois, années…

La forme de l’horloge rappelle un labyrinthe, ce qui amplifie l’idée de perdre le temps.

Nous avons donc une horloge qui n’arrête pas de changer dans le temps, sans références, avec des mouvements étranges, où la relativité existe mais est inutile.

Pour le prochain sketch je vais améliorer le rendu visuel et je vais peut-être ajouter une fonction de distorsion temporelle (une seconde n’est pas la seconde que l’on connaît).

PS : Encore une fois, ceci n’est qu’une expérience pour l’atelier hybride.

Time-2

Time applet : click here
Source Code : click here

Built with Processing

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: